11. Une vie entière à marcher

J’ai un souvenir très net de l’instant où j’ai pris conscience que j’existais. Cela s’est passé le jour où j’ai franchi pour la première fois, la porte de l’école. C’était le 15 septembre 1975. Je n’avais pas encore trois ans et je me demandais ce que je faisais dans cette cour avec tous ces enfants. Je me souviens d’avoir pleuré. Mais ce qui m’a le plus marqué et qui reste encore aujourd’hui gravé dans ma mémoire, c’est cette brusque impression de réveil.

Lire la suite de « 11. Une vie entière à marcher »