Openbox : minimalisme et légèreté.

 

Bonjour

C’est en installant Vipper sur mon vieil ordinateur portable que j’ai véritablement découvert Openbox. Certes, j’en avais entendu parler mais sans m’y intéresser plus que ça. Contrairement à Xfce, MATE, GNOME et Consorts, Openbox n’est pas un environnement de bureau mais un simple gestionnaire de fenêtres ce qui explique son extrême légèreté. Sur les conseils d’un posteur, j’ai commencé à éditer le fichier ~/.config/openbox/menu.xml pour créer un menu principal à ma sauce (en bas à gauche). Continuer à lire … « Openbox : minimalisme et légèreté. »

Installer une distribution Linux sur un smartphone Android

C’est dans un état de fourbitude avancé que j’écris cet article. La raison en est que je me suis mis en tête d’installer une distribution Linux sur mon Huawei P7 Ascend Mini dont je vous avais parlé dans mon article précédent. Il m’a fallu une semaine pour venir à bout de cette mission mais elle fut riche d’enseignements. Laissez-moi vous conter cette aventure. Continuer à lire … « Installer une distribution Linux sur un smartphone Android »

T-UI launcher, un bel outil destiné aux geeks

Hier, figurez-vous que j’ai découvert une application parfaitement inutile puisqu’on peut fort bien s’en passer. Cela dit, elle comblera de joie toutes celles et tous ceux dotés d’une âme de geek. Continuer à lire … « T-UI launcher, un bel outil destiné aux geeks »

#WWW = century/4

Il y a exactement vingt-cinq ans, le tout premier site web de l’histoire de l’humanité était mis en ligne par son inventeur Tim Berners-Lee. Il existe une copie de cette page historique. Elle se trouve ici… La page originale a malheureusement sombré dans les profondeurs de l’océan digital. Continuer à lire … « #WWW = century/4 »

Nettoyage de Volgor, mon fidèle ordinateur

Bonjour à toutes et à tous,

Aujourd’hui, j’ai passé une excellente journée. Le soleil m’a mis de bonne humeur et aussi la perspective d’une semaine avec une journée de congé en plein milieu. Malheureusement, le 8 Mai tombe dimanche prochain mais je m’en fous complètement puisque j’habite en Allemagne et que dans ce pays, pour une raison que j’ignore, cette date est un jour ordinaire.

Bref, cette après-midi, je me suis mis en tête de dépoussiérer Volgor. Ses ventilateurs faisaient peine à voir. En outre, comme il est doté d’une carcasse transparente qui laisse voir tous ses organes internes, je ne pouvais ignorer la poussière qui s’accumulait sur les parois.

IMG_20160501_162658

Je l’ai donc soigneusement dépecé et nettoyé de fond en comble. Cette opération m’a occupé toute l’après-midi. Mais maintenant, Volgor brille de mille feux.

Il m’est venu une idée farfelue. Au-dessus, on aperçoit clairement un trou de diamètre 100 dont la finalité est d’accueillir un système de refroidissement liquide (watercooling).  J’ai envie d’y mettre une plante qui pourrait pousser par ce trou. Le problème est qu’il faudra l’arroser… Avec la carte-mère et le bloc d’alimentation juste à côté, ce n’est peut-être pas une bonne idée…

IMG_20160501_212457

 

Comment redimensionner une partition avec #gparted

Bonjour à tous, bonan tagon al ĉiuj, karaj amik(in)oj,

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un outil qui m’a bien été utile pour redimensionner deux partitions. Il s’agit en l’occurrence de Gparted. Comme vous pouvez le constater, leur site est sobre, sérieux… Bref, Ils ne sont pas là pour enfiler des perles. Et ça tombe bien parce que moi non plus.

Ingeborg, ma Raspberry Pi, est dotée d’une carte micro-SD de 8 GB divisée en trois partitions:

  • Une partition de boot (touche pas à ça, p’tit con!),
  • Une partition qui contient le système d’exploitation,
  • Et une partition qui contient diverses données (dossiers, photos, etc.).

8 GB, c’est peu… Tellement peu que je n’étais même pas capable de mettre à jour mon système d’exploitation car je n’avais déjà plus assez d’espace sur la partition n°2. Il ne me restait plus que 85 MB. Par contre, la troisième partition était bien trop étendue. Il me fallait donc procéder à une redistribution des terres.

Ekrankopio-1

Pour accomplir cette tâche qui n’est pas dénuée de danger, il existe Gparted. Comment cela fonctionne-t-il? Tout d’abord, n’essayez pas de modifier la partition où se trouve le système d’exploitation si vous êtes en train de l’utiliser. Ce sera peine perdue! Enlevez la carte micro-SD, enfournez-la dans un autre ordinateur où vous aurez préalablement installé gparted (sudo apt-get install gparted, rien de plus simple!). Puis, ouvrez Gparted en root, c’est-à dire que vous tapez dans votre terminal la commande sudo su pour obtenir les droits vous autorisant à modifier des parties importantes de votre système. Et ensuite vous tapez gparted, tout simplement. Une fenêtre s’ouvre :

Ekrankopio-2

Il vous suffit alors de sélectionner la partition que vous souhaitez modifier et de cliquer sur l’onglet edit pour la redimensionner dans les limites du raisonnable. Avec une partition bien plus étendue, j’ai ensuite pu mettre à jour sans aucune difficulté le système d’exploitation d’Ingeborg.