16. France, fille aînée de la guerre…

Peut-on s’imaginer embrasser le métier des armes avec pour seul horizon professionnel, celui de toujours s’entraîner sans jamais faire la guerre? Ou bien s’engage-t-on avec le désir inavoué d’être un jour appelé à combattre et par conséquent à se servir d’armes létales? On n’imagine pas un sportif se préparer sans jamais participer à une compétition. Cela signifie que l’armée a un besoin existentiel de faire la guerre. C’est sa raison d’être. Les généraux chinois en sont bien conscients. Ils n’hésitent pas à mettre en doute les capacités opérationnelles de leurs forces armées frappées, selon eux, par la maladie de la paix (sic!). Il faut dire que le dernier coup de feu a été tiré il y a quarante-quatre ans contre le Vietnam. Depuis, plus rien…

Lire la suite de « 16. France, fille aînée de la guerre… »