9. Lucy

Texte prémonitoire écrit en Avril 2019

L’objectif du gouvernement chinois était clair: Abandonner la Terre et transférer un maximum de citoyens vers les nouvelles colonies martiennes. Toute la nation s’était lancée à corps perdu dans la production de vaisseaux de transport en grande série, exploitant à outrance les ressources que le berceau de l’humanité pouvait encore leur offrir. Les vaisseaux étaient assemblés en orbite basse au prix d’un effroyable sacrifice humain. Celles et ceux sélectionnés pour l’évacuation étaient acheminés par ascenceur au-delà de la ligne de Kármán, dans l’espace interplanétaire.

Lire la suite de « 9. Lucy »

8. L’Univers est un jardin

Je vais maintenant vous parler de l’un de mes nombreux centres d’intérêt, en l’ocurrence le jardinage. Cela fait plusieurs années que dans mon petit village du centre-nord de l’Allemagne, je prends soin d’un jardin potager, biologique cela va sans dire. Je cultive des salades, des tomates, des potirons, des carottes, des courgettes, des concombres et même des poivrons !

Lire la suite de « 8. L’Univers est un jardin »

7. L’Occident et la mort

Dans nos sociétés occidentales, toutes les morts ne se valent pas. Il y en a qui nous laissent indifférents et d’autres qui constituent un vrai traumatisme. Si vous êtes un soldat, l’idéal est de mourir au combat. Vous êtes assuré, l’espace d’une journée, d’avoir votre nom et votre photo tout en haut de la page Google News, accompagné d’un communiqué du ministère de la défense où il sera précisé que vous étiez un homme sans défaut. Vous serez décoré mais la médaille restera ici-bas, agrafée sur le drapeau qui recouvrira votre cercueil.

Lire la suite de « 7. L’Occident et la mort »

6. Regain (Jean Giono)

À présent, j’ai envie de vous parler d’espoir et de vous présenter Regain, un livre de Jean Giono qui m’a profondément marqué. C’est un court roman dont l’action se situe à Aubignane, un village fictif de haute-Provence au bord de l’abandon. Après le départ de Gaubert et de la Mamèche, il ne reste plus qu’un seul habitant, Panturle. Ce dernier se retrouve prisonnier de sa solitude. Entouré d’une nature âpre et sauvage et n’ayant plus de contact avec autrui, il passe ses journées à chasser et il se dépouille peu à peu de son humanité.

Lire la suite de « 6. Regain (Jean Giono) »

5. Le grand silence

Il y a près de dix ans, je me souviens avoir visionné un documentaire très intéressant sur les moines de la Grande Chartreuse. Réalisé par Philipp Gröning, un Allemand, Le grand silence nous transporte dans un lieu de réclusion volontaire, où le quotidien est rythmé par la contemplation.

Lire la suite de « 5. Le grand silence »

4. Qui a écrit la toute première ligne de code?

Lorsqu’on y réfléchit bien, cette métaphore du DVD-Univers est assez angoissante car elle nous laisse à penser que tout est déjà écrit d’avance et que par conséquent, il n’y a pas de place pour le libre-arbitre. On ne peut pas complètement exclure d’être dans une simulation virtuelle.

Lire la suite de « 4. Qui a écrit la toute première ligne de code? »

3. La forteresse du temps

Quelle que soit la forme géométrique de notre univers, Nous avons toujours l’impression que nous pouvons évoluer sans contrainte dans trois dimensions spatiales. Nous pouvons avancer, faire demi-tour, tourner à droite puis à gauche… Elles ne sont pas un carcan mais un espace de liberté. À contrario, nous avons le sentiment que nous subissons le temps. Notre existence est prisonnière de cette dimension dont l’unique mission, nous semble-t-il, est de nous accompagner jusqu’à la mort. Le temps est un tapis roulant unidirectionnel que nous ne pouvons pas prendre à contre-sens. Notre ressenti est que la dimension du temps, contrairement aux trois dimensions spatiales, n’est pas un espace de liberté multidirectionnel.

Lire la suite de « 3. La forteresse du temps »

2. Quelle est la forme de notre univers ?

Notre Univers est une bulle gouvernée par la vie et la mort. Mais quelle est sa forme ? Malgré tous nos efforts, notre esprit ne parvient pas à modéliser celle-ci. Et s’il s’agissait d’une hypersphère à quatre dimensions spatiales ? Nous savons tous ce qu’est une sphère. Il s’agit d’une forme géométrique composée de tous les points situés à égale distance d’un point nommé centre, dans un espace tridimensionnel. La sphère est une figure géométrique finie et infinie que l’on retrouve partout dans notre univers, à commencer par notre planète. Elle est absolument fascinante car bien que sa surface soit fermée, elle est sans bord ! c’est-à-dire que rien ne nous empêche de toujours nous diriger droit devant. La surface d’une sphère n’a pas de bord et pourtant, sans l’aide d’un engin spatial, il est impossible de nous en évader. Nous sommes dans une prison sans barreaux et sans murs d’enceinte.

Lire la suite de « 2. Quelle est la forme de notre univers ? »

1. Mort et transfert de conscience

La mort marque l’instant précis où un être vivant n’est définitivement plus en capacité d’assurer l’équilibre de ses fonctions physiologiques. Dans notre espace-temps, cette rupture entropique provoque chez l’organisme en question, un effondrement brutal de son architecture biologique et une extinction immédiate de sa conscience. D’un point de vue médical, la mort est l’arrêt irréversible de l’activité cérébrale. Par conséquent, un cœur qui cesse de battre n’est pas synonyme de mort. Une conscience altérée ou abolie ne l’est pas non plus. Le sommeil est une perte de conscience qui n’est pas mortelle, et une transplantation cardiaque n’altère ni l’activité cérébrale, ni la personnalité du patient qui en bénéficie.

Lire la suite de « 1. Mort et transfert de conscience »