7 – L’objet de source non identifiée

Le Drakhen Elsheïd eut un petit mouvement de recul et laissa échapper un grognement qui trahissait sa surprise.
– Vous voulez dire un objet…
– artificiel, compléta le Daneborh.
– Et vous n’avez pas la moindre idée de son origine? demanda le Drakhen.
– Pas la moindre… répondit le Daneborh. Nous avons étudié les excellents clichés fournis par le téléscope sous tous les angles. Nous avons lançé une recherche dans notre base de données qui répertorie tous les lancements de drones que nous avons effectués depuis le début de l’exploration du système de Shirkaa, il y a un peu plus de cinq siècles, et nous n’avons rien trouvé qui ressemble de près ou de loin à cette chose.

Le Drakhen s’efforça de ne pas trahir son scepticisme. Depuis plus de cinq siècles que la conquête du Kaadar-Zwaart avait débuté, de nombreux drones avaient été lancés en direction des trois planètes gazeuses afin de les étudier de plus près. Il pourrait bien s’agir tout simplement d’un des tout premiers, un fossile de l’exploration spatiale oublié des shaadis et qui serait en train d’accomplir tranquillement le voyage retour vers sa planète d’origine grâce au jeu des attractions gravitationnelles.
– Puis-je voir les clichés pris par le téléscope, Daneborh?
– Bien sûr, j’allais justement vous les montrer.Le Daneborh tourna son regard vers le centre de la pièce. Ses yeux clignèrent deux fois avant de s’allumer et de projeter le premier cliché…
Celui-ci montrait avec une grande netteté ce qui semblait être un drone avec en son centre une parabole blanche de plusieurs skaas d’envergure. Trois antennes partaient de son embase. L’une d’entre elles était plus élaborée et plus longue que les deux autres. Divers instruments étaient fixés sur un bras plus court qui, lui aussi, partait de l’embase supportant la parabole. Le Drakhen se dressa sur ses pattes et fit un bond pour se rapprocher. Il émit quelques grognements de stupéfaction. Cet engin aux formes étranges ne ressemblait en rien aux drones shaadis stockées dans sa base de données. Les images se succédaient à raison d’une toutes les cinq secondes.
– Par Vol’goor, je n’ai jamais rien vu de pareil! A-t-on une idée de ses dimensions? demanda-t-il à son supérieur.
Le Daneborh Koresh sélectionna le cliché le plus net puis zooma avant de répondre :
– La parabole fait 2,8 skaas d’envergure.

Le Drakhen Elsheïd gardait le silence. Il se rapprocha de l’objet qui tournait lentement sur lui-même. Il scanna l’image et instantanément, une copie s’engouffra dans ses yeux qui émirent un intense flash bleu. Il s’approcha encore jusqu’à le toucher, scanna l’objet une nouvelle fois en omettant de demander l’autorisation au Daneborh. Il n’arrivait pas à réaliser que ce qu’il avait devant lui, était peut-être le fruit d’une technologie exobio. Le Daneborh gardait le silence lui aussi. Il observait son subalterne, attendant que celui-ci retrouve l’usage de la parole :
– Daneborh, compte tenu de ses dimensions, l’hypothèse la plus plausible est qu’il s’agit d’une sorte de drone. Mais comment est-on sûr que cet engin n’est pas un croiseur habité?
– Eh bien, à vrai dire, nous n’en savons rien, répondit le Daneborh, en passant la main sur le revêtement dermique qui recouvrait son crâne, et aucune hypothèse ne doit être exclue, ajouta-t-il. Mais compte tenu de sa configuration, il parait peu probable que cet objet soit habité, à moins de l’être par des entités beaucoup plus petites que nous.

2 réflexions sur « 7 – L’objet de source non identifiée »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s