6 – Le Daneborh Koresh

Lorsque le Drakhen pénétra dans l’espace de travail du Daneborh Koresh, celui-ci, vêtu d’une longue robe noire, avait déplié ses bras-ailes et flottait à quelques centimètres du sol. Ils s’approchèrent l’un de l’autre jusqu’à ce que leurs museaux se touchent délicatement. Puis, en s’inclinant avec respect, le Drakhen prononça la traditionnelle formule de salutations shaadie :

« Que Vol’goor vous protège, Daneborh. »

« Que Vol’goor vous protège, Drakhen! Veuillez prendre place, dit le Daneborh, en désignant les coussins réservés aux visiteurs. »

Le Drakhen obtempéra tandis que son supérieur s’installait derrière la console . Le Daneborh Koresh était un shaadi originaire de l’hémisphère sud. Cela expliquait sa petite taille, particularité anatomique accentuée par ses rondeurs. La partie gauche du revêtement dermique de son visage semblait avoir fondu. Lorsqu’il n’était encore qu’un jeune légionnaire, une fuite radioactive survenue dans le réacteur nucléaire d’une station spatiale en orbite autour de Shaadar l’avait sévèrement irradié. Au péril de sa vie, il avait sécurisé tout l’équipage et n’avait du son salut qu’aux puissants shamans de la maison Krahnkus qui avaient réussi à le régénérer au prix de neuf longs shaarkans de soins et de prières. À l’issue de ce processus complexe, l’impératrice Ebora l’avait élevé à la dignité de Daneborh. Sa petite taille ne l’empêchait pas d’être un seigneur particulièrement apprécié de ses sujets, malgré sa nervosité et ses sautes d’humeur légendaires. Il détestait tourner autour du pot : la franchise et le parler crû typiquement sudiste de ce vieux baroudeur contrastaient avec la politesse mielleuse des jeunes légionnaires. Il joignit les mains, sembla chercher ses mots avant de dire d’un ton presque solennel :

« Si je vous ai tiré de votre léthargie, c’est pour vous faire part d’une découverte de la plus haute importance. »

Elsheïd observa un temps de silence s’attendant à ce que le Daneborh continue sur sa lancée mais comme ce dernier se contentait de le fixer intensément, il lui demanda :

« Et puis-je savoir de quoi il s’agit au juste? »

« Il s’agit du téléscope spatial Skanf en orbite autour de la planète Goran. »

Le Drakhen Elsheïd avait supervisé la construction et la mise sur orbite de cet instrument révolutionnaire. Il se demanda si Koresh ne l’avait pas convoqué pour lui signifier que la découverte en question était une grosse défaillance survenue sur l’un des fragiles composants et pour lui infliger un châtiment. Inquiet, il finit par demander :

« Quelque chose qui ne va pas avec le téléscope? »

« Non, tout va bien, il fonctionne à la perfection. »

Elsheïd, soulagé, se relacha sur ses coussins. Koresh continua :

« Votre téléscope va même peut-être rentrer dans l’histoire… »

« En quel honneur, Daneborh? »

« Il y a une semaine, aux abords de Yaren-2, le téléscope Skanf a détecté un objet non identifié qui fait route vers Goran. »

Intrigué, Elsheïd demanda :

« Quelle sorte d’objet non identifié? »

« Un objet qui n’est pas un corps céleste. »

2 réflexions sur « 6 – Le Daneborh Koresh »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s