Mageia

Mageia est une distribution GNU/Linux née en France. Elle est éditée par une association à but non lucratif. Le site officiel se trouve à cette adresse.

Capture d’écran de mon bureau

__________________________________

1. Le gestionnaire de paquets DNF

2. Conférer les droits d’administrateurs à un utilisateur

3. Lancer une application au démarrage de l’ordinateur

4. Installer une machine virtuelle

__________________________________

1. Le gestionnaire de paquets DNF

Mageia utilise le gestionnaire de paquets DNF. Il faut être en root pour utiliser la commande dnf.

1.1. dnf list

Cette commande liste tous les paquets qui se trouvent dans la base de données RPM et qui sont disponibles au téléchargement. Les paquets sont envoyés dans un fichier créé automatiquement pour l’occasion.

# dnf list > pkglist

Cette commande est très utile puisqu’elle vous permet d’obtenir la liste de tous les paquets que vous pouvez installer sur votre distribution Mageia. Pour trouver le paquet qui vous convient, ouvrez le fichier pkglist dans votre éditeur de texte, et utiliser la fonction chercher. Voici une courte vidéo d’explication.

1.2. dnf list –installed

Cette commande liste tous les paquets installés sur la distribution. Les paquets sont envoyés dans un fichier créé automatiquement pour l’occasion.

# dnf list --installed > installedPkglist

1.3. dnf upgrade

Cette commande met à jour tous les paquets disponibles à la version la plus récente.

# dnf upgrade

1.4. dnf remove <package>

Cette commande supprime le paquet passé en argument. Par exemple, si je veux supprimer dolphin :

# dnf remove dolphin

1.5. dnf autoremove

Cette commande supprime tous les paquets installés comme dépendances et qui ne sont plus requis.

# dnf autoremove

2. Conférer les droits d’administrateur à un utilisateur

La commande sudo permet de lancer une commande en root, c’est-à-dire en tant qu’administrateur. Elle est nécessaire pour installer ou supprimer des applications mais également pour modifier des fichiers de configuration. Afin de permettre à un utilisateur d’utiliser cette commande, celui-ci doit faire partie du groupe wheel. Pour ce faire, ouvrez le fichier /etc/group :

# nano /etc/group

Puis, rajoutez le nom de l’utilisateur à la fin de cette ligne : wheel:x:10:

wheel:x:10:miamondo

Ensuite, enregistrez vos modifications en pressant les touches Ctrl+X puis en répondant O(ui) ou Y(es) ou J(a). Tout dépend de votre langue. Enfin, redémarrez votre ordinateur pour prendre en compte ce changement. Vous pouvez désormais installer une application comme par exemple l’éditeur de texte gedit.

sudo dnf install gedit

3. Lancer une application au démarrage de l’ordinateur

Comment lancer automatiquement une application au démarrage de l’ordinateur avec l’environnement de bureau Cinnamon.

4. Installer une machine virtuelle

Avant toute chose, penser à autoriser la virtualisation dans le BIOS de votre ordinateur. BIOS signifie Basic Input/Output System. Pour accéder à celui-ci, tout dépend de la marque de votre ordinateur. Parfois, il faut presser la touche Esc. ou del. Parfois il faut presser la touche F9 ou F12. Votre ordinateur vous le précise au démarrage.

Ensuite, vous pouvez installer gnome-boxes. Il va vous permettre de faire tourner une machine virtuelle et de tester les distributions Linux qui vous plaisent. Une petite explication en vidéo.