Mettre son ordinateur au service de SETI@home

Bonjour,

Je ne sais pas pourquoi mais j’ai souvent le sentiment que le monde actuel est un reboot du Moyen Âge…

sudo reboot Middle Ages

 

Continuer à lire … « Mettre son ordinateur au service de SETI@home »

Turritopsis Nutricula, la méduse immortelle

Bonjour

Il existe un être vivant qui sort un peu de l’ordinaire. Il s’agit d’une méduse potientellement immortelle qui répond au joli nom de Turritopsis Nutricula. Elle a été découverte par des chercheurs en biologie de l’Université de Lecce (Italie). Originaire des caraïbes, elle mesure 4 à 5 mm et et elle ressemble à ça :

 

FMIB_41675_Turritopsis_nutricula
Charles Wesley Hargitt [Public domain], via Wikimedia Commons
https://commons.wikimedia.org/wiki/File%3AFMIB_41675_Turritopsis_nutricula.jpeg

Continuer à lire … « Turritopsis Nutricula, la méduse immortelle »

La terra preta, joyau fertile d’Amazonie

Bonjour,

Aujourd’hui, j’ai eu l’heur de prendre part à un atelier au cours duquel nous avons appris à préparer de la terra preta. C’était très instructif.

Terra preta signifie terre noire en portugais. Il s’agit d’un sol sombre d’origine humaine qui offre une fertilité exceptionnelle grâce à une forte concentration en charbon de bois, matières organiques et nutriments.

La terre preta est originaire d’Amazonie et elle a le pouvoir de se régénérer. Il ne s’agit pas d’une terre naturelle mais d’une création humaine. Elle a été inventée par une civilisation précolombienne aujourd’hui disparue. Pour réaliser de la terra preta, il vous faut :

  • des matières organiques végétales
  • des matières organiques animales
  • du charbon de bois

C’est le charbon de bois qui retient les éléments nutritifs dans le sol et évite qu’ils ne soient emportés par le ruissellement. Je vous invite à visionner les vidéos ci-dessous pour en apprendre davantage sur cette terre d’une fertilité exceptionnelle.

Voilà… Bonne semaine à toutes et à tous.


Deinococcus radiodurans

J’ai découvert un être étrange qui répond au joli nom de deinococcus radiodurans. Ce n’est certes pas un animal de compagnie puisqu’il s’agit d’une bactérie mais elle possède des facultés tout à fait hors du commun. Voici à quoi elle ressemble :

deinococcus_radiodurans
Source : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Deinococcus_radiodurans.jpg

C’est une bactérie de type extrémophile, c’est-à-dire qu’elle est capable de résister en milieu hostile et force est de constater qu’elle est particulièrement coriace. Deinococcus radiodurans est l’un des organismes les plus radiorésistants connus au monde. Cette bactérie présente une résistance impressionnante, notamment aux UV, aux radiations ionisantes, au peroxyde d’hydrogène, au vide, à l’acide, aux températures extrêmes, au dessèchement, au froid et à la famine. En fait, il n’y a pas grand chose qui la perturbe. Cette capacité de résistance est due à sa structure cellulaire particulière et à son système très perfectionné de réparation de l’ADN, qui lui permet même de « ressusciter » quelques heures après sa mort (Source : Wikipedia).

Sa capacité de survie hors du commun a attiré l’attention des chercheurs et des spécialistes de la gestion des déchets car, avec des petites manipulations génétiques, elle serait capable de digérer toutes sortes de déchets et d’intervenir en milieu radioactif ce qui ouvre d’intéressantes perspectives dans un monde qui a besoin de régénérer son environnement pour survivre.