On ira tou·te·s au Paradis – chapitre 6

Bonjour,

Voici donc le chapitre 6 revu et corrigé. Ce chapitre est accompagné d’une chanson de Francis Cabrel intitulée Tout le monde y pense.

Ce chapitre se termine par la nomination de deux élu·e·s de genre masculin, en l’occurrence Carolin·e et Requiem-2. J’utilise désormais l’écriture inclusive avec le point médian. J’ai donc remis à jour tous les chapitres précédents. Pour votre gouverne personnelle, sur un clavier azerty et avec une distribution Linux, le point médian s’obtient en maintenant la touche alt gr pressée puis en pressant la touche / :

Auparavant dans les chapitres précédents, certain·e·s élu·e·s faisaient l’amour (Philip et Pleine-Conscience, Anoushé et Roboam). J’ai remplacé cet acte par la fusion psychique. Les entités, quelles que soient leur genre, posent une main sur le front de leur(s) partenaire(s), entrent dans une profonde méditation et établissent une fusion psychique. Dans le chapitre 6, Requiem-2 établit sur une entité féminine, une fusion psychique par contrainte, ce qui s’apparente à une agression.

Vous pouvez également retrouver ce chapitre sur mon dépôt Framagit qui est l’unique version à jour. À présent, je m’attaque à la correction du chapitre 7.

Bonne lecture.

 

On ira tous au Paradis – chapitre 5

Bonjour,

Voici donc le chapitre 5 revu et corrigé. Ce chapitre est accompagné d’une chanson de Manu Chao intitulée Rainin’in Paradize.

Ce chapitre voit l’élimination de la première élue de genre féminin, en l’occurrence Anaïs. À l’issue de son départ, il ne reste plus que sept élues à l’intérieur du Purgatoire. Je m’efforce le plus possible de créer un monde froid où le transhumanisme a radicalement transformé les entités biologiques qui l’habitent.

Vous pouvez également retrouver ce chapitre sur mon dépôt Framagit qui est l’unique version à jour.

Je rappelle que je suis tout à fait disposé à retravailler ce roman avec une autre auteure si le courant passe bien et qu’une alchimie se crée.

Bon dimanche.

On ira tou·te·s au Paradis – chapitre 4

Bonjour,

Voici donc le chapitre 4 revu et corrigé. Ce chapitre est accompagné d’une chanson du groupe de métal industriel allemand Die Krupps. Elle s’intitule Robo Sapien.

Modifications majeures apportées au roman

  • Au lieu de remporter une importante somme d’argent, le gagnant ou la gagnante remporte une reconstruction génétique intégrale lui permettant de devenir potentiellement immortel(le). Ce procédé très récent et très onéreux stoppe le processus de vieillissement qui est une maladie touchant toutes les entités humaines sans exception. Il permet également de régénérer les cellules endommagées.
  • Le processus d’élimination n’est pas une décision de justice ni une euthanasie mais une autolyse assistée. Autolyse est le terme médical pour suicide.

Vous pouvez également retrouver ce chapitre sur mon dépôt Framagit qui est l’unique version à jour.

Bonne semaine.

On ira tous au Paradis – chapitre 3

Bonjour,

Voici donc le chapitre 3 revu et corrigé. J’ai décidé d’illustrer chaque chapitre avec un cantique. Pour celui-ci, ce sera The Game du célèbre et sympathique trio Motörhead (Tête de möteur). Le titre me semblait approprié.

Dernières modifications majeures apportées au roman :

  • Remplacement du titre Nirvana par On ira tous au Paradis,
  • Le personnage prénommé Youni-3 devient Requiem-2,
  • Les parents des différent.e.s candidat.e.s deviennent des éleveurs. Je trouve que ce terme les déshumanise encore davantage.

Vous pouvez également retrouver ce chapitre sur mon dépôt Framagit.

Bon dimanche.

 

 

On ira tou·te·s au Paradis (roman de science-fiction)

Bonjour,

On ira tou·te·s au Paradis est un roman que j’avais commencé à rédiger en 2001, au moment de la diffusion d’un célèbre jeu de téléréalité sur M6. Ce roman est terminé depuis belle lurette mais il dormait au fond de mon ordinateur car je n’en étais pas satisfait. Depuis quelques semaines, j’utilise Framagit pour rédiger un autre roman de SF (inachevé celui-ci) qui s’intitule Le message. J’en avais parlé dans un article précédent.

Comme j’aime bien Framagit, j’ai décidé de créer un nouveau projet et d’y déposer les 13 chapitres d’On ira tous au Paradis. Je vais également les mettre en ligne sur Miamondo mais seulement après avoir pris le temps de les retravailler. J’ai déjà repris les deux premiers chapitres et je les ai mis en ligne. Je retravaille le troisième chapitre en semaine 45.

  • On ira tou·te·s au Paradis est un jeu inspiré des émissions de télé-réalité et du film franco-yougoslave, Le prix du danger (1983) réalisé par Yves Boisset et rarement diffusé à la télévision.
  • Il met aux prises neuf candidat(e)s appelés les élu(e)s et enfermé(e)s dans le purgatoire. Il s’agit d’un ancien entrepôt situé à Molenbeek en Belgique et aménagé en loft d’une surface habitable de 400 m2.
  • Les élus de genre féminin (au nombre de quatre au départ) nominent deux élus de genre masculin. La semaine suivante, c’est le contraire. Les nominations ont toujours lieu le mercredi. Le samedi suivant, c’est le jour du direct et  de l’élimination d’un des deux nominés suite au vote des citoyens connecté(e)s à ce qu’on appelle la conscience universelle.
  • La différence avec les jeux de téléréalité des années 2000 réside dans l’élimination proprement dite. L’éliminé(e) est guillotiné(e).
  • Le roman semble sinistre à première vue mais il n’est pas dénué d’un humour absurde. L’un des candidats de genre masculin s’appelle Lazare. Il porte donc le même prénom que ce personnage des évangiles que Jésus-Christ avait réussi à ressusciter après un séjour de quatre jours au tombeau. Lazare est le seul candidat qui s’est inscrit au jeu dans le but d’être éliminé le plus vite possible. La récompense promise au vainqueur ne l’intéresse nullement. Sa participation est une  forme de suicide par procuration mais encore faut-il qu’il soit nominé et éliminé par les connecté(e)s pour parvenir à ses fins…
  • Que va-t-il se passer selon vous? Qui sera le gagnant? Du reste, y’en aura-t-il un?
  • L’action se situe dans le futur de notre réalité ou bien dans une dimension parallèle. C’est difficile à dire car je reste flou sur ce point.
  • Lieu : Confédération Occidentale, une entité politique créée à la fin de l’hydroguerre.
  • Tous les citoyens sont bioconnectés à la conscience universelle grâce à leur interface cyberébrale. Le transhumanisme a triomphé et tous les citoyens de la Confédération Occidentale sont des êtres « augmentés ».
  • La question du genre est très présente dans ce roman. La frontière entre les différents genres des personnages n’est pas claire. J’utilise volontairement des mots transgenres et j’appose sur de nombreux mots, la marque du féminin (en exposant). Les prénoms portent également à confusion.
  • Quatre élues de genre féminin : Philip, Anoushé, Anaïs et Paix-sur-Terre.
  • Cinq élus de genre masculin : Requiem-2 (un clone), Pleine-Conscience, Lazare, Roboam et Carolin(e).
  • Le dépôt est public et sous licence CC-BY-SA.
  • Je ne serais pas contre une écriture à plusieurs mains. Cela dit, il faudrait que ce soit avec un auteur en qui j’ai toute confiance et avec qui le courant passe vraiment.