Planifier ses mises à jour avec crontab

1. Planifier la mise à jour de sa distribution

Crontab est un outil de planification de tâches qui me sert à mettre ma distribution à jour tous les matins à 09:00. La mise à jour de la distribution est une tâche qui se déroule au niveau du système. C’est pourquoi je me connecte en root. Puis, j’ouvre le fichier /etc/crontab en utilisant la commande crontab -e . Ensuite, je rajoute la ligne suivante :

00 9 * * * root /home/benoit/.config/system_update/system_update.sh

N’oubliez pas de fermer votre éditeur de texte. Si celui-ci reste ouvert, la tâche cron ne s’éxécutera pas. Vous noterez que le nom de l’utilisateur est root. Crontab ne vous demandera pas de mot de passe. Cela signifie que le processus est verrouillé. Cette ligne lance le script ci-dessous. Il met à jour la distribution et retourne les résultats obtenus dans les scripts correspondants. Vous noterez que j’utilise l’option suivante :

--noconfirm

Elle correspond à -y chez Ubuntu et Mageia. Elle permet de mettre à jour les paquets sans avoir besoin de demander l’autorisation à l’utilisateur. Sans cette option, il ne s’agit plus d’un processus automatique puisque le script se met en pause et attend la réponse positive ou négative de l’utilisateur! system_update.sh s’occupe également de nettoyer le système, mais dans ce domaine, vous n’êtes pas obligé(e) d’être aussi radical(e) que moi! C’est simple, mais ça fonctionne, et il n’y a aucun risque d’oublier de mettre à jour sa distribution.

2. Planifier les mises à jour de mon dépôt sur Gitlab

Dans le domaine de l’infonuaqique, je n’ai jamais réussi à trouver mon bonheur. J’ai essayé Nextcloud, Pcloud et d’autres encore, mais aucun ne m’a convaincu. Je veux un outil simple. Je n’ai pas besoin de tout un tas de fonctionnalités aussi inutiles les unes que les autres. Mon cahier des charges tient en deux lignes :

Mettre en œuvre un processus de sauvegarde automatique de type versioning, me permettant d’accéder à mes fichiers personnels, quel que soit l’endroit où je me trouve.

Encore faut-il bien sûr que cet endroit soit connecté au réseau! Il me semble avoir trouvé une solution à la fois simple et efficace. J’ai créé trois dépôts git privés qui sont Documents, Images et Musique. Ensuite, j’ai rédigé un script bash nommé git_update.sh et qui ne présente aucune difficulté puisqu’il s’agit des commandes Git à lancer pour pouvoir pousser les modifications dans le dépôt. Il peut s’agir d’ajouts ou de suppressions. Voici à quoi il ressemble :

Important !

Pensez à rajouter ces lignes à la fin de chaque fichier .git/config :

[user]
    name = "Prénom Nom"
    email = "vous@email.com"

Automatisation du processus

Cette fois-ci, j’ai choisi de rajouter le script dans le fichier /etc/cron.d/0hourly. Comme son nom l’indique, il est en charge d’exécuter des commandes toutes les heures. voici son contenu.

# Run the hourly jobs
SHELL=/bin/bash
PATH=/sbin:/bin:/usr/sbin:/usr/bin
MAILTO=root
01 * * * * root run-parts /etc/cron.hourly
03 * * * * benoit /home/benoit/.config/system_update/git_update.sh

Conclusion

C’est ainsi que je procède pour avoir mon propre infonuage toujours à jour et accessible partout où une connexion au réseau est disponible.

Fiche Linux 1.2 : Modifier l’ordre de boot de l’ordinateur

Voici la fiche n° 1.2 qui vous explique comment modifier l’ordre de boot de l’ordinateur pour forcer le chargeur d’amorçage à lancer le système d’exploitation qui se trouve sur la clé USB d’installation. Si vous avez des questions ou si quelque chose vous parait obscur, n’hésitez pas!

Linux, c’est aussi pour les seniors

Image illustrant l’article : Sergei Tokmakov Terms.Law de Pixabay

J’ai passé plusieurs semaines de vacances chez mes parents, lesquels ont profité de ma présence pour me prier de bien vouloir ausculter leur ordinateur. Celui-ci était, selon leurs dires, frappé d’une lenteur anormale. Je l’ai mis sous tension et j’ai rapidement constaté que leur machine équipée du système d’exploitation Windows 8 était en effet bien poussive.

Lire la suite de « Linux, c’est aussi pour les seniors »

Linux From Scratch (partie 3)

Mon script d’installation personnalisé

Source de l’image illustrant l’article

ATTENTION! Tout comme la procédure officielle, cette procédure personnalisée présente un risque pour le système hôte installé sur votre ordinateur. Il est vivement recommandé d’utiliser une machine de test.

Lire la suite de « Linux From Scratch (partie 3) »

Linux From Scratch (partie 2)

Dans la partie 1, nous avons installé les bases de notre futur système LFS. Nous avons:

  • créé une partition dédiée,
  • téléchargé les archives dans le répertoire /mnt/lfs/sources,
  • créé quelques répertoires nécessaires à la construction,
  • ajouté un nouvel utilisateur (lfs)
  • ouvert un shell de connexion pour l’utilisateur lfs.
Lire la suite de « Linux From Scratch (partie 2) »

Linux From Scratch (partie 1)

Linux From Scratch signifie Linux à partir de rien. Créé par Gerard Beeskamp, un informaticien néerlandais, ce projet pédagogique détaille le process de compilation et d’installation de tous les paquets nécessaires à la construction d’un système d’exploitation Linux léger, sécurisé et très personnalisé. Ici, pas besoin de démarrer sur une clé USB d’installation. Le seul prérequis est que l’ordinateur « hôte » soit équipé d’une distribution Linux sur laquelle nous allons nous greffer avant de nous en détacher pour voler de nos propres ailes.

Lire la suite de « Linux From Scratch (partie 1) »

Chroniques terriennes – 10. Si l’humanité s’évaporait

En trois millions d’années, un laps de temps très court par rapport à l’âge de notre espace-temps, la famille des hominidés est passée du premier outil de pierre taillée au grand collisionneur de hadrons capable, en désintégrant la matière, de percer ses secrets les plus intimes.

Lire la suite de « Chroniques terriennes – 10. Si l’humanité s’évaporait »

Chroniques terriennes – 9. Lucy

Texte prémonitoire écrit en Avril 2019

L’objectif du gouvernement chinois était clair: Abandonner la Terre et transférer un maximum de citoyens vers les nouvelles colonies martiennes. Toute la nation s’était lancée à corps perdu dans la production de vaisseaux de transport en grande série, exploitant à outrance les ressources que le berceau de l’humanité pouvait encore leur offrir. Les vaisseaux étaient assemblés en orbite basse au prix d’un effroyable sacrifice humain. Celles et ceux sélectionnés pour l’évacuation étaient acheminés par ascenceur au-delà de la ligne de Kármán, dans l’espace interplanétaire.

Lire la suite de « Chroniques terriennes – 9. Lucy »