Dieu, la science, les preuves… et tant de questions!

J’ai presque terminé la lecture d’un livre que je trouve passionnant. Il s’intitule Dieu, la science, les preuves. Ses auteurs sont Michel-Yves Bolloré et Olivier Bonnassies. Je le conseille à toute personne qui s’intéresse à l’astrophysique et à la foi. C’est un livre que je lis de plus en plus lentement à mesure que j’approche de la fin, comme si je voulais faire durer le plaisir. Pourtant, le titre ne m’a pas emballé. Il donne l’impression d’avoir été choisi à la va-vite. J’aurais préféré Science et foi, l’alliance nouvelle.

Ce livre n’a pas bouleversé mes croyances. Pour moi, le récit de la Genèse correspond à la réalité du Big Bang. Cela fait des années que j’adhère à cette idée. Mais bien évidemment, le récit de la Genèse est beaucoup plus poétique. Pourquoi? parce qu’à l’origine, il s’adressait à des personnes qui ne possédaient pas notre bagage scientifique et encore moins des télescopes spatiaux pour confirmer leurs calculs! Tout l’intérêt du livre réside non pas dans les preuves de l’existence de Dieu mais dans les interrogations qu’il fait naître. J’ai la foi. Cela signifie que je n’ai pas besoin de preuves télescopiques pour croire en Dieu. De mon vivant, je ne saurai jamais s’il est celui qui est… Malgré tout, je crois en lui. Les premiers mots du Credo ne sont pas Je sais que Dieu existe mais Je crois en Dieu. La foi peut fort bien se passer de preuves, puisqu’elle est un dialogue intime entre le créé et son créateur.

Cela dit, ce livre de plus de cinq cents pages nous interroge sur des faits absolument extraordinaires mais qui pourtant nous laissent indifférents. Par exemple, sept milliards d’être humains utilisent tous les jours un calendrier dont l’année zéro correspond à la naissance d’un être nommé Jésus qui deviendra charpentier et qui se lancera dans une carrière très courte de prédicateur itinérant. Elle ne durera que trois ans et au bout du compte, le vagabond ne laissera absolument aucun écrit, à part quelques signes tracés dans le sable. Comment est-il possible que les paroles de cet homme qui auraient dû s’envoler et s’évaporer dans les airs, soient encore aujourd’hui si vivantes et si pertinentes? Comment se fait-il que les siècles ricochent sur son message sans jamais l’affecter ? Son Verbe est plus puissant que n’importe quelle arme. Aucun Youtuber, aucun tik-toké ne parviendra à délivrer un message d’une force telle qu’il en gardera toute sa pertinence même dans deux millénaires. La mort se chargera de faire disparaître à jamais leurs rêves de gloire et leur orgueil. Peut-être se souviendra-t-on encore de quelques philosophes mais ceux-ci auront laissé d’innombrables traces écrites, contrairement à Jésus. Le destin du charpentier de Nazareth, unique dans toute l’histoire de l’humanité, est absolument inexplicable. Il relève clairement du mystère de la Foi.

Autre exemple : les juifs, victimes depuis deux mille ans de persécutions qui ont atteint le paroxysme de l’horreur avec la Shoah. Les Juifs formaient un peuple plus fragile que tous ses voisins qui l’entouraient. Parce qu’il leur apportait la lumière, tous les peuples de l’Antiquité croyaient que le soleil était un Dieu. Tous ces peuples le vénéraient sauf… les Juifs. Ces derniers affirmaient que le soleil et la lune n’étaient que des luminaires, que l’Univers avait eu un commencement et qu’il aurait une fin. Tout ceci a été confirmé par les calculs et les observations. L’Univers est né a un instant précis dans le passé et en se refroidissant, il se dirige inexorablement vers sa mort thermique. Comment ce petit peuple fragile a-t-il pu avoir accès à de telles connaissances? Comment a-t-il pu survivre à une diaspora de deux mille ans? Les juifs qui n’essaient jamais de convertir les autres à leur foi, ont développé une vision très originale du monde, laquelle s’est avérée exacte. Malheureusement, cette cosmogonie si particulière est à l’origine de persécutions ininterrompues. On a toujours reproché à ce peuple non pas de se croire intelligent, mais d’être trop intelligent.

Revenons à la naissance de l’univers et à la Genèse. On entend souvent dire que ce récit est incohérent à cause d’un point précis : Dieu a créé la lumière avant le soleil. Oui… Et alors? Évidemment! Dans les tous premiers instants de l’Univers, les photons formaient une soupe épaisse et compacte. Puis, leur comportement a changé. Ils se sont mis à voyager en ligne droite, ce qui a eu pour effet de rendre l’Univers « transparent ». La lumière, transportée par les photons, était née. Ensuite les étoiles et notre soleil se sont formés puis allumés. Mais la lumière les a précédés. La lumière est un principe tandis que le soleil et les étoiles ne sont que des applications. Un principe précède toujours ses applications.

Autre mystère : Le livre évoque le miracle du soleil à Fatima. Ce phénomène inexpliqué, immortalisé par des photographes et prédit trois mois à l’avance, a eu lieu le 13 octobre 1917 à 12:00, devant une foule estimée à soixante-dix mille personnes. Pourquoi cet événement extraordinaire est si peu évoqué? Pourquoi est-il presque tombé dans l’oubli? Voici l’article de Wikipédia qui lui est consacré. Ce paragraphe, de par son imprécision scientifique, est particulièrement croustillant, et il n’explique pas pourquoi les gens trempés par la pluie qui était tombée drue juste avant que le soleil ne se mette à danser, ont vu leurs habits sécher instantanément…

Le livre de Bolloré et Bonassies, qui se lit avec une grande facilité, n’est évidemment pas exempt de tout reproche, mais il a le mérite de questionner la nature de notre foi et la finalité de notre science. Cela dit, il ne faut pas oublier que la foi, dans son essence même, n’a pas besoin de preuves scientifiques pour être vivante. Elle relève davantage d’un dialogue intime avec Dieu. Nul besoin d’apercevoir le reflet de ce dernier sur la lentille d’un télescope spatial pour croire qu’il est à l’origine de tout ce qui existe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s