La Vendée prend le large

Bonjour,

Selon un sondage IFOP qui reste à confirmer dans les urnes, 64 % des Vendéens sont favorables à la création d’une région Vendée qui correspondrait aux limites actuelles du département éponyme. C’est clair, net et sans appel. Habitée par l’esprit du Vendée-Globe, la Vendée a décidé de prendre le large en solitaire. Au départ, j’étais plutôt favorable à un rattachement à la Nouvelle-Aquitaine, mais le sujet me passionne et mon opinion a évolué. Tout bien réfléchi, la transformation du département en région est l’option qui me parait la plus en phase avec l’esprit vendéen. Elle recueille donc ma préférence.

En 2014, une réforme territoriale a créé treize régions. Ce projet politique n’est pas un échec total puisque certaines régions telles que la Normandie, l’Occitanie ou les Hauts-de-France, dotées d’une véritable cohérence historique et culturelle, ont vu le jour. Mais c’est tout de même loin d’être une réussite. Je pense en particulier à la région Grand Est affublée d’un nom ridicule et qui a signé la mort de l’Alsace. Comment ne pas comprendre la frustration des Alsaciens face à une décision qui les prive de leur identité? Le Grand Est , dépourvu d’âme, n’a absolument aucune visibilité hors de nos frontières. La réforme territoriale de 2014 a été justifiée par le fait que la France devait se doter d’un échelon administratif puissant, susceptible de parler d’égal à égal avec les autres régions européennes. Mais la taille d’une région ou d’un pays n’a pas d’influence sur sa puissance économique. Si c’était le cas, le Luxembourg serait un pays sous-développé et Andorre serait placée sous perfusion humanitaire! Plusieurs Länder allemands sont bien plus petits qu’un département français. Est-ce que leur taille hypothèque leur puissance économique? Bien sûr que non. Le plus absurde dans cette histoire, c’est que les Alsaciens ont décidé légitimement de ressusciter leur ancienne région sous le nom de Collectivité européenne d’Alsace. Cela signifie qu’avec vos impôts (pas les miens, puisque je réside à l’étranger), l’Alsace historique appartient désormais à deux régions! La réforme de simplification territoriale a donc rajouté une couche administrative supplémentaire!

Il ne faut pas que la Vendée devienne une région monodépartementale. C’est le cas de la Guyane et cette configuration absurde prouve la faiblesse et l’incompétence de nos élites. Le département doit être dissous, et j’irais même plus loin, le seul échelon administratif à l’intérieure de la future région vendéenne devrait être la commune. Point barre. Actuellement, voici à quoi ressemble le mille-feuilles administratif français. Prenons la petite commune vendéenne de Mesnard-la-Barotière. Celle-ci appartient:

  1. au canton de Montaigu-Vendée,
  2. à la communauté de communes du Pays-des-Herbiers,
  3. à l’arrondissement de la Roche-Sur-Yon,
  4. au département de la Vendée,
  5. à la préfecture départementale de Vendée,
  6. à la région des Pays-de-la-Loire,
  7. à la préfecture régionale des Pays-de-la-Loire,
  8. à la République Française,
  9. à l’Union Européenne.

Tout ceci est bien évidemment financé par des dons… Nan, j’déconne. C’est financé par vos impôts, c’est-à-dire par le fruit de votre travail et la sueur qui l’accompagne. Moi, j’habite à l’étranger donc, je ne suis pas concerné.

Il ya un autre point qui me semble important. La Vendée devrait choisir de devenir non pas une région, encore moins une collectivité territoriale mais une province. Pourquoi donc ? Tout simplement parce que province est un terme qui n’est pas administratif mais historique. Il nous rattache à une histoire et s’inscrit dans l’espace-temps, celui qui va du passé vers le futur, celui qui va des racines vers les feuilles. En outre, ce serait un clin d’oeil au particularisme de ce département. On dit toujours qu’à l’heure où les provinces françaises se transformaient en départements, la Vendée était le seul département qui se transformait en province. Ce terme, province, n’est pas un simple échelon noyé dans le mille-feuilles administratif de notre pays. C’est un titre qui rend hommage au sacrifice des générations qui nous ont précédés.

D’aucuns vont me soupçonner de vouloir ressusciter l’ancien régime. C’est faux. Que les choses soient claires, mes opinions progressistes que je classerais au centre-gauche ainsi que ma double culture catholique et protestante ne m’empêchent nullement de penser que la Révolution Française qui avait plutôt bien commencé, s’est transformée en un effroyable régime totalitaire, dont les crimes sont tatoués dans le subconscient des Vendéens. Comme toutes les dictatures, ce régime s’est lancé dans une réinitialisation historique radicale, pour nous priver de nos racines et nous déssécher. La Vendée a mis plus d’un siècle à s’en remettre. Personne ne réclame d’excuses. Ça ne sert à rien. C’est même contre-productif. En revanche, ce qui est important, c’est qu’un groupe d’historiens se penche sur cette période de manière objective et en démythifiant la révolution française, ceci afin de replacer les siècles qui l’ont précédée, dans notre histoire nationale millénaire.

Alors, nous comprendrons que la laïcité qui est un des piliers de notre culture, est un concept purement chrétien. Il n’est pas issu du culte de la raison.

Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu

© Jésus de Nazareth

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s