Assembler son propre ordinateur

Il y a presque dix ans, en traînant sur internet, j’ai découvert à ma grande surprise qu’il était tout à fait possible d’assembler son ordinateur soi-même et qu’il n’y avait pas besoin pour cela, d’être un petit génie de l’informatique. Je décidai donc de me lancer dans l’aventure et je commandai les composants nécessaires chez Matériel.net. C’est ainsi qu’est né Volgor, mon fidèle serviteur.

Au bout d’une semaine qui me parut interminable, je recevai plusieurs paquets par la poste. Oubliant mes doutes et mes craintes, je m’attelai au labeur avec la fougue de l’aventurier qui aborde les rivages d’un nouveau continent. Assembler un ordinateur est une tâche qui m’a semblé plus facile que ce que je pensais. Voici les éléments de base de ce dernier :

  • Un bloc d’alimentation.
  • Une carte-mère.
  • Un processeur et son ventirad.
  • Des barrettes mémoires.
  • Un disque dur.
  • Une carte graphique.
  • Et bien évidemment un boitier avec ses ventilateurs.

Le boîtier

Commençons par le boîtier. Je l’ai choisi en PMMA transparent par souci pédagogique. Tous les organes sont visibles et il m’est facile d’expliquer à un visiteur leurs différentes fonctions. Et puis, je trouve que c’est beau. Rien à dire de plus sur ce boîtier qui me comble de joie si ce n’est que cela se monte comme un meuble IKEA. Avec la notice explicative, c’est à la portée de tout un chacun. Il faut également monter les ventilateurs, lesquels permettent de refroidir l’intérieur de la tour. Les composants informatiques (notamment le processeur) n’aiment pas du tout les coups de chaleur!

L’alimentation

Ensuite, comme vous le voyez sur la photo ci-dessous, il faut monter l’alimentation. Elle est elle-même équipée d’un ventilateur intégré. À ce niveau, j’en ai profité pour installer également le lecteur DVD dans l’une des neufs baies de la façade du boitier.

Le bracelet antistatique

A ce stade des opérations, je m’équipe d’un bracelet antistatique. Ce n’est pas un gadget. C’est un outil fort utile pour se décharger de l’électricité statique contenu dans le corps et éviter ainsi d’endommager les fragiles composants électroniques de la carte-mère. Le bracelet antistatique se branche sur une terre (de la prise par exemple). Si vous ne voulez pas causer des dégâts irréversibles avant même d’avoir utilisé votre ordinateur pour la première fois, il est impératif de travailler avec cette protection. Voici le modèle que je possède:

Le disque dur

Dans une baie, j’installe le disque dur. L’opération est fort simple et ne prend que quelques minutes.

La carte-mère

Ensuite, je m’attaque à la partie la plus difficile et la plus sensible: la préparation de la carte-mère. La carte-mère, c’est un peu la colonne vertébrale de l’ordinateur. C’est sur elle que viennent se brancher tous les composants et périphériques. Bardée de circuits imprimés, c’est sans aucun doute l’élément le plus fragile. La photo ci-dessous montre que j’ai déjà installé sur la carte-mère, les barrettes de mémoire vive (ce sont les deux éléments rouges) ainsi que le processeur (ou CPU) surmonté de son ventirad (ventilateur-radiateur). La carte-mère vient se fixer sur des plots eux-même vissés sur la façade du boîtier.

Le processeur et le ventirad

Le processeur (CPU, en anglais) est le composant de l’ordinateur qui exécute les instructions machine des programmes informatiques. Il parle une drôle de langue : le binaire, une succession de 0 et de 1 bien éloignée des langages humains! Le processeur qui est un peu le cerveau de l’ordinateur, est une puce électronique de dimension modeste qui chauffe énormément. C’est la raison pour laquelle il est toujours surmonté d’un ventirad. Ce dernier est un système de refroidissement composé de deux parties, à savoir le radiateur (système de refroidissement passif) et le ventilateur (système de refroidissement actif).

La carte graphique

Il s’agit d’une carte qui se branche sur un des ports de la carte-mère et dont le rôle est de restituer des images à l’écran. La carte graphique est un élément essentiel pour les jeux vidéo.

Conclusion

Lorsque vous aurez enfin réussi à assembler votre ordinateur et à tout brancher correctement sur la carte-mère, celui-ci sera vierge de tout système d’exploitation. Il faudra donc l’installer vous-même. Pourquoi ne pas en profiter pour installer une distribution linux par exemple?

Volgor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s