DWS, une application de télémaintenance originaire d’Estonie

DWService est une application de télémaintenance qui nous vient d’Estonie. C’est une alternative libre à TeamViewer. Elle permet notamment de prendre le contrôle d’un ordinateur à distance.


Il y a quelques mois, j’ai découvert qu’il existait une alternative libre et open source à TeamViewer. Ce n’est pas que je me sers de ce genre d’outils tous les jours mais il m’arrive parfois de devoir dépanner à distance, l’ordinateur d’un membre de ma famille ou d’un ami.

DWService est une application qui nous vient d’Estonie, un petit pays assez singulier puisqu’il s’est converti au tout numérique quelques années après son indépendance obtenue en 1991. Aujourd’hui, l‘Estonie est ultra-connectée, à tel point qu’il serait plus judicieux de parler d’elle en utilisant le vocable e-stonie. Pourtant, tout n’est pas parfait dans ce choix d’une société digitalisée à l’extrême. Il y a toujours un risque que les informations numériques des citoyens estoniens soient interceptées par des pirates informatiques, ou exploitées par un régime autoritaire qui réussirait à prendre le pouvoir. Cela reste toutefois une expérience digne d’intérêt et qui a inspiré d’autres pays. Sachez également que l’Estonie rémunère des hackeurs pour tester la résistance de sa forteresse numérique et corriger les failles de sécurité éventuelles. Il faut juste qu’un orage magnétique ne frappe pas cette petite nation, sans quoi c’est retour direct à l’âge de pierre. Et par les temps qui courent, on sait que science-fiction et réalité peuvent se confondre…

L’e-stonie

Bref, c’est tout de même avec une certaine confiance que j’ai testé DWService. Comme je l’ai déjà dit en introduction, il s’agit d’une application qui permet de prendre le contrôle d’un autre ordinateur à distance et ceci, quel que soit son système d’exploitation (Linux, Windows 10 ou Apple). Mais ce qui fait la particularité de DWService par rapport à TeamViewer, c’est que tout se déroule dans le navigateur.

Alors, comment ça fonctionne? Eh bien, ce n’est pas très compliqué. Sur l’ordinateur qui va être « capturé », il faut d’abord se rendre sur la page d’accueil de DWService avant de télécharger et d’installer dwagent. Si votre système d’exploitation est Windows 10, une fois téléchargé, vous allez exécuter un fichier de type *.exe, tandis que si vous tournez sous Linux, vous allez lancer ce fichier : ./dwagent.sh (évidemment après lui avoir conféré les droits d’exécution: chmod +x ./dwagent.sh). En théorie, si je ne raconte pas de bêtises, l’ordinateur qui prend le contrôle à distance n’est même pas obligé de télécharger le fichier dwagent.sh.

C’est ainsi que j’ai procédé pour tester cette application.

  • Je n’ai rien installé sur mon ordinateur portable équipé d’Ubuntu 20.10 Coughing Covid Girly Gorilla. C’est lui qui va prendre le contrôle.
  • Par contre, j’ai téléchargé et installé l’application sur mon ordinateur de bureau équipé d’Archlinux. C’est lui qui va tenir le rôle du « capturé ». J’ai d’abord créé le répertoire ~/.config/dwagent avant d’y télécharger le fichier dwagent.sh. Puis, dans une console, j’ai rendu le fichier exécutable et je l’ai lancé.
mkdir ~/.config/dwagent 
cd ~/.config/dwagent
chmod +x ./dwagent.sh
./dwagent.sh

Ensuite, le programme m’a demandé de choisir entre trois possibilités:

  1. Installer
  2. Exécuter
  3. Je refuse

J’ai choisi exécuter.

À la suite de quoi le programme m’a fourni un n° d’identifiant (xxx-xxx-xxx-xxx) et un mot de passe (xxxx). Je suis retourné dans ma cuisine, où j’avais installé mon ordinateur portable. J’ai renseigné ces informations sur le site de DWService, dans la fenêtre intitulée Identifiant.

Et après quelques secondes, je me suis retrouvé devant cette fenêtre :

J’ai cliqué sur écran. Et là, miracle! J’ai vu apparaître le second écran de mon ordinateur de bureau, celui que vous voyez sur l’image ci-dessous:

Revenons sur l’image précédente. Vous constatez que vous avez la possibilité d’avoir accès à tous les dossiers et à tous les fichiers. Vous pouvez télécharger ou téléverser ce que vous voulez. Vous avez même une console à votre disposition. Tout ça pour dire qu’il faut avoir pleine confiance en celui qui prend le contrôle de votre ordinateur. S’il est vêtu d’un chandail à capuche rabattue sur une cagoule et qu’il s’exprime avec un accent russe, méfiez-vous quand-même… C’est un conseil d’ami que je vous donne. Mais bon… Normalement, il s’agit d’un outil pour les administrateurs. Il s’utilise donc principalement dans un cadre professionnel. Ce n’est pas pour faire le mariole.

Pour conclure, il existe d’autres possibilités de se connecter et d’identifier les agents dont vous pouvez prendre le contrôle. Tout est expliqué ici mais pas forcément d’une manière limpide, ce qui rend la prise en main de l’application pas toujours intuitive. Attention, DWService ne fonctionne pas avec Wayland. Si vous êtes sur Ubuntu par exemple, au moment d’entrer votre mot de passe, il faut désactiver Wayland ou bien vous débrouiller pour le faire tourner sur Xwayland, qui est une espèce d’entretoise entre X et Wayland.

Voilà… Donc, il est clair pour moi que je vais remplacer TeamViewer par DWService mais simplement pour faire du dépannage à distance. Je n’ai pas forcément envie de transférer des fichiers par ce biais.

Un commentaire sur « DWS, une application de télémaintenance originaire d’Estonie »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s