Linux: faire une capture d’écran d’une console tty

Bonjour,

Ce weekend, tandis que je rédigeais l’article précédent, je me suis dit que dans un souci pédagogique, ce serait une bonne idée d’inclure des captures d’écran de la console tty détaillant le processus d’installation d’un environnement graphique.

capture

Je rappelle que l’utilisateur d’une distribution Linux dispose de six consoles tty auxquelles il peut accéder en pressant les touches Ctrl+Alt+F1 (jusqu’à F6). Le célèbre « terminal » que l’on utilise lorsque la distribution est installée, n’est qu’une émulation de la console avec diverses options de personnalisation. Pour ma part, j’utilise Tilix qui permet d’ouvrir plusieurs terminaux (que j’ai délimités en rouge) et qui possède un onglet de recherche (délimité en rouge lui aussi).

Selection_027

Mais je m’égare! Revenons avant l’installation de l’environnement graphique, lorsque votre distribution ne se résume qu’à une simple console tty. Vous ne pouvez pas utiliser de logiciel de capture d’écran tels que gnome-screenshot ou bien shutter (que j’apprécie beaucoup).

Rien ne vous empêche d’installer gnome-screenshot ou shutter mais lorsque vous les lancerez en console, voilà le résultat que vous obtiendrez:

Error: no DISPLAY environment variable specified.

C’est normal, il n’y a pas de couche graphique. Eh bien, gentes dames et nobles damoiseaux, il existe deux outils qui permettent de contourner cet écueil, en l’occurrence fbcat et imagemagick que je vous invite d’ores et déjà à installer en entrant cette commande dans votre console:

ordinosor@ordinosor: ~$ sudo apt install fbcat imagemagick

Ensuite, il vous suffit d’entrer la commande suivante pour faire la capture d’écran:

ordinosor@ordinosor: ~$ sudo fbcat > capture001.ppm

Regardons ensemble à quoi correspond cette commande:

  • D’abord, il faut entrer en mode superutilisateur avec la commande sudo.
  • Ensuite il faut entrer la commande fbcat qui est un frame buffer grabber c’est-à dire un capteur de tampon de trame en français. 
  • Le chevron (>) indique que le résultat obtenu doit être écrit dans un fichier nommé capture001.ppm qui sera créé pour la circonstance au cas où il n’existe pas encore. S’il existe déjà, les données présentes seront écrasées par les nouvelles.
  • capture001.ppm sera stocké dans le répertoire personnel. C’est ce que nous montre le tilde (~) qui correspond chez moi à /home/ordinosor. Ce fichier porte l’extension .ppm qui correspond à un format graphique élémentaire utilisé pour les échanges. Ça signifie portable pixmap file format.

Quand vous aurez installé votre couche graphique, si vous voulez ouvrir ce fichier, il vous faudra d’abord le convertir au format png. C’est là qu’intervient le logiciel imagemagick. Nous allons l’utiliser dès à présent avec la commande convert:

ordinosor@ordinosor: ~$ convert capture001.ppm capture001.png

Cette fois-ci, nul besoin d’être en mode superutilisateur. Si tout se déroule comme prévu, un nouveau fichier est créé portant l’extension png. Vous pouvez vérifier en listant votre répertoire personnel :

ordinosor@ordinosor: ~$ ls ~ (inutile de taper /home/user, le tilde suffit)

capture001.ppm      capture001.png

Les deux fichiers sont stockés. Vous pourrez ouvrir capture001.png dès que votre environnement graphique sera installé.

Si vous avez dix fichiers au format ppm à convertir au format png, ne vous embêtez pas. Sélectionnez à l’aide d’un astérisque tous les fichiers portant le format ppm et donnez un nom générique aux fichiers png, par exemple capture:

ordinosor@ordinosor: ~$ convert *.ppm capture.png

Vous allez vous retrouver avec dix fichiers png:

capture-0.png      capture-1.png      capture-2.png     …      capture-9.png

Conclusion

En conclusion, je voulais dire que je n’ai même pas utilisé la dizaine de captures d’écran que j’avais faites pour illustrer mon précédent article. Je craignais de rendre ce dernier trop austère!

Dernière chose, dans un environnement graphique, vous pouvez utiliser fbcat… Mais il se contentera de vous faire une capture d’écran de la console tty.

Encore une petite précision, si vous ouvrez une console en tapant Ctrl+Alt+F2, il vous suffit de taper la même chose pour revenir au mode graphique.

12 commentaires sur “Linux: faire une capture d’écran d’une console tty

Ajouter un commentaire

  1. Bon jour,
    Je me disais aussi qu’il manquait un « quelque chose » après le mais … 🙂
    Je viens d’essayer mais je cale dés le début 😦 je n’arrive pas à me « loguer ». Il écrit : « login incorrect »
    ubuntu 17.10 ml-mx tty1
    ml-mx login : ml-mx
    password
    login incorrect

    Si vous avez une idée du souci.
    (je suis un débutant de débutant, mais j’essaye de comprendre certaine chose) 🙂
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    1. Il y a deux possibiltés:
      – soit votre login n’est pas correct mais ça m’étonnerait,
      – soit votre mot de passe est incorrect. Dans les deux cas de figure, linux répond « login incorrect ».
      Je penche donc pour le mot de passe. Je suppose que vous n’avez pas de compte root?

      Aimé par 1 personne

      1. Est-ce que vous pouvez retourner dans votre environnement graphique, ouvrir un terminal et taper ceci : sudo apt update
        C’est juste la mise à jour des paquets. C’est pour tester le mot de passe. Il va vous demander votre mot de passe évidemment. Vous le renseignez et vous me dites si c’est OK.

        Aimé par 1 personne

    2. Hello,

      s’il utilise des chiffres, attention au pavé numérique : en tty, il est possible qu’il ne soit pas activé bien que la led du clavier soit allumée.
      L’installation de numlockx permet de résoudre ce problème. Sinon, il suffit de vérifier au moment où on tape le login (pas le mot de passe) si le clavier numérique fonctionne ou pas puisqu’on voit ce qu’on tape en login.

      Aimé par 1 personne

  2. Re bon jour,
    Bon … j’ai enfin trouvé :

    ubuntu 17.10 ml-mx tty1
    ml-mx login : ml (et non ml-mx) cela doit le nom de session (pas le nom de l’ordi)
    password : « s’il utilise des chiffres, attention au pavé numérique : en tty,… » effectivement il ne faut pas utiliser le pavé numérique même quand allumé.

    Suis content, je vais pouvoir tester la capture d’écran tty 🙂
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour,

      Ah! Tant mieux. Ça m’est déjà arrivé d’avoir une configuration de clavier en QWERTY et donc mon mot de passe ne correspondait plus. Quand c’est le cas, la technique, c’est de taper son mot de passe en clair, à la place du login pour voir si ça correspond.
      Bonne continuation et Joyeuses Pâques.
      Benoît.

      Aimé par 2 personnes

      1. J’ai testé sur UC avec Ubuntu 17.10 : impossible de trouver le paquet fbcat.
        Donc, j’ai un portable (Ubuntu 16.04) et là , cela fonctionne comme sur des roulettes. Remarque l’application Ristretto lit directement le format ppm
        Une nouvelle expérience pour moi 🙂 Merci à vous.
        Voilà, voilà,

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :