12,90 € suffisent pour ressusciter un ordinateur en phase terminale d’obsolescence

Bonjour,

Aujourd’hui, j’ai envie de vous conter une aventure qui m’est arrivée cette semaine et qui m’a fait vraiment prendre conscience que le gaspillage est une plaie de notre société de consommation.

Il se trouve que ma compagne possède un Nappel Machine-Toshe de 2010 qui était équipé jusqu’à hier soir de la version 10.6 Snow Leopard. Or, cette version est obsolète. Nous nous en sommes rendus compte il y a plusieurs mois lorsque nous avons voulu mettre à jour le navigateur Safari. C’était tout bonnement impossible. J’ai donc essayé avec Chromium, Firefox, Opéra, Vivaldi, Midori, et d’autres navigateurs un peu plus exotiques. Rien à faire! J’avais beau m’évertuer à trouver une solution, j’en arrivais toujours au même résultat:

« Vous ne pouvez pas mettre à jour votre navigateur avec cette version périmée. Veuillez chauffer votre carte de crédit et vous rendre sur l’Apple Store où une solution vous sera proposée bla bla bla tout ça machin et mon cul sur la commode. »

IMG_20180203_111343
Pomme pleine de vers

L’obsolescence s’étendait comme une gangrène gazeuse… Ma compagne qui n’avait plus accès à sa messagerie gmail et qui ne pouvait plus faire de videochat avec Google Hangouts commençait déjà à m’énerver à me dire que ce serait une bonne idée d’acheter un nouveau nordinateur, ce a quoi je lui rétorquai qu’il était hors de question que je capitulasse devant un Nappel, dussé-je y laisser ma peau! J’allais remettre ce nordinateur debout sur ses bits!

Sauf que l’opération s’est avérée plus compliquée que prévu. Il n’y a pas de BIOS sur un Nappel. Il y a, parait-il, un EFI que je n’ai jamais réussi à trouver et qui, selon la légende, est réservé à la crème de la crème des ingénieurs en informatique. Touche pas à ça, p’tit con! Il m’était impossible de booter sur une clé USB. J’ai bien essayé d’installer ReFind qui devait pallier à ce problème mais le résultat s’est avéré négatif.

J’arrivais simplement à booter sur le DVD d’installation de Snow Leopard 10.6 en maintenant pressée la touche « C » au démarrage. Mais bien évidemment, je ne voulais pas réinstaller un système d’exploitation obsolète. Il n’empêche que ce boot m’a donné une idée qui m’a permis de venir à bout du problème. Puisqu’il n’était pas possible de booter sur une clé USB, pourquoi ne pas tout simplement booter sur un DVD d’installation linux? 

 

 

Aussitôt dit, aussitôt fait! J’ai acquis une revue à 12,90 € intitulée Linux Welt (Le monde de Linux) et contenant un DVD Multiboot de huit système d’exploitations Linux. Juste avant d’introduire le DVD dans le lecteur, je me suis fait une dernière frayeur en constatant que les distributions proposées étaient seulement en 64-bits. Mais à mon grand soulagement, j’ai vu apparaître la page d’accueil du DVD Multiboot et à cet instant, j’ai compris que c’était gagné. Après un backup, l’installation a été un jeu d’enfant. Je n’ai même pas eu de problème à configurer le clavier puisqu’il y a une option « agencement de clavier Macintosh »! J’ai jeté mon dévolu sur Linux Mint car je trouve qu’il s’agit d’une distribution raffinée, un peu plus « girly » que Debian par exemple. 

img_20180203_111808.jpg

En conclusion, ma compagne se retrouve avec un petit ordinateur trop chou qui marche du feu de Dieu et qui a coûté la bagatelle de 12,90 €! Quant à moi, je dis à tou·te·s cel·le·s qui possèdent un Nappel frappé d’obsolitude, ne le jetez surtout pas! C’est un jeu d’enfant de le ressusciter!

Bon weekend et n’oubliez pas de manger des pommes. C’est bon pour la santé!

 

19 commentaires sur “12,90 € suffisent pour ressusciter un ordinateur en phase terminale d’obsolescence

Ajouter un commentaire

  1. Je confirme : c’est valable aussi pour les très très vieux modèles. Je viens de réinstaller un iMac G5 de 2004 avec une Ubuntu et il marche très bien. Pas beaucoup de RAM maleuheuresement, mais pour quelques deniers, ça devrait pouvoir s’arranger…

    J'aime

  2. Cela dit, pour 0.50€, on trouve des DVD vierges sur lesquels graver sa distribution préférée, qu’elle soit 32 ou 64
    Bits. Mais très bon article. Ce réflexe du rachat est malheureusement généralisée, même chez des personnes qui ne roulent pas sur l’or.

    J'aime

    1. Merci pour votre commentaire. Oui, tout à fait. On peut faire encore moins cher et même gratuit. Mais je voulais juste insister sur le fait que l’ordinateur était facilement récupérable grâce à une solution très peu onéreuse. Entre le prix d’un ordinateur neuf qui sera obsolète dans quatre ans et les 12,90€ que j’ai dépensés dans l’urgence, il n’y a pas photo!
      Bon dimanche à vous.

      J'aime

  3. Hello Benoît,

    je viens de voir tes exploits dans cet article !

    Et as-tu déjà essayé PLOP ? Voir sur le site de l’éditeur :
    https://www.plop.at/en/bootmanagers.html ou sur notre premier article sur le réemploi d’une vieille boîte 😉
    http://emmabuntus.sourceforge.net/mediawiki/index.php/How_to_recondition_old_Boxes_with_Emmabunt%C3%BCs_%3F/fr

    Tu graves un CD pas un DVD et tu essayes de le lancer sur le Mac de Jeanette, et tu vois s’il arrive à lancer la clé USB afin de booter dessus.

    Ensuite tu pourrais choisir une iso de ton choix contenu sur la clé USB si tu utilises Multisystem 😉
    http://ideefixe.developpez.com/linux/multisystem-liveusb-multiboot/

    Tu me diras si cela fonction, car je n’ai jamais utilisé cela sur ce type d’ordinateur Mac version allemande 😉

    Amitiés, et bon dimanche.

    Patrick

    J'aime

    1. Salut Patrick,

      Je n’ai pas de graveur mais j’ai créé une clé bootable (avec la commande sudo dd if=plop_bootmanager_multisystem.iso of=/dev/sdc) et je l’ai branchée sur le mac avec une deuxième clé bootable Emmabuntüs DE2 1.01. Ça marche impeccable! Je me suis retrouvé très vite sur la page d’accueil d’Emmabuntüs puis j’ai lancé la version live sans aucun problème!
      Si j’avais su, j’aurais installé Emmabuntüs … Mais bon, Linux Mint, c’est bien aussi. Tout ça pour dire que le collectif Emmabuntüs peut très facilement recycler des vieux macs obsolètes! Et au final, ça donne de beaux petits ordinateurs.

      Bon dimanche à toi et merci pour l’astuce!
      Amitiés,
      Benoît

      J'aime

  4. Mouais, comme d’habitude il y a une mauvaise compréhension sur ce qu’est de l’obsolescence programmée.

    Ici très clairement, s’en en est pas. L’ordinateur fonctionne bien, et Apple n’a pas spécialement saboté durant la conception de l’ordinateur pour le rendre inutilisable.

    Ce dont ta femme a souffert, c’est l’utilisation d’un logiciel qui n’est plus maintenu. Un produit ne peut être mise à jour éternellement, car tu as des contraintes de performances, de temps (et donc d’argent) et de complexité de la maintenance (maintenir du code pour X versions différentes de macOS ou de Windows, ce n’est pas toujours évident).

    J’ai d’ailleurs écrit un article de blog (avec quelques liens pertinents dedans) pour expliquer en quoi la majorité des cas d’obsolescence programmée décriée n’en sont pas en vérité : https://blog.fedora-fr.org/renault/post/La-s%C3%A9curit%C3%A9-et-la-maintenance-des-syst%C3%A8mes-embarqu%C3%A9s

    J'aime

    1. Bonjour,

      On peut en effet discuter de la pertinence du terme d’obsolescence programmée dans mon titre. Mais le fait est que l’ordinateur était devenu inutilisable, que seule une solution payante existait (donc il y a bien une solution) et qu’en installant Linux Mint, on se retrouve avec un ordinateur en parfait état de fonctionnement (y compris l’imprimante!). Et l’installation est à la portée de n’importe qui.
      Donc on est en droit de se poser des questions. Est-ce qu’il n’y aurait pas tout de même une volonté de vendre à tout prix?
      Merci pour le lien. Je prendrai le temps de lire ton article ce soir, à tête reposée.
      Bonne journée.

      J'aime

  5. Ce n’est pas pour vendre à tout prix, disons que c’est plutôt que tout a un prix.

    La particularité de l’informatique (voire du numérique) est que l’usage du produit évolue avec le temps. C’est assez différent des autres produits que tu achètes habituellement où tout est figé une fois le produit acheté. Ton frigo, ta télé ou autres fonctionneront pareil du début à la fin et sauf changement technologique majeur il fonctionnera bien comme au premier jour.

    Les sites et les logiciels ont de nouvelles fonctionnalités, du nouveau code et sont souvent plus lourds et utilisent de nouvelles fonctions. Cette évolue a un coût de maintenance et de développement loin d’être négligeable. Apple te fait payer cette évolution soit en abandonnant des versions de ses logiciels soit en te faisant payer les mises à jour. D’autant plus qu’ils sont en dehors de la période de garantie (on en est à 8 ans d’âge). Tu en connais des secteurs d’activité où ton produit est maintenu à jour gratuitement si longtemps ?

    Du coup ce n’est pas de l’obsolescence, mais comme souvent un compromis prix/qualité/maintenance/service. On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre sur tous les points.

    J'aime

    1. Je comprends que les coûts de maintenance et de développement soient élevés et nécessite de faire des choix mais pourquoi est-ce que Linux y arrive là où Apple n’y arrive pas? Est-ce que ç’est du au fait qu ‘il y a chez Linux toute une communauté de développeurs bénévoles? C’est ça que je voudrais bien savoir car honnêtement, je n’en ai pas la moindre idée. Du coup, dans mon esprit, Apple, c’est la boîte qui commercialise des produits certes esthétiques mais complètement verrouillés, très difficiles à modifier, l’impression de payer pour avoir de la marque. C’est en tout cas l’expérience que j’ai vécu dernièrement.

      J'aime

      1. Bien entendu que Linux parvient à faire des choses qui sont économiquement non justifiables pour une entreprise, dont Apple. Dis toi qu’une équipe de développement pas payé au lance pierre et équipé correctement, cela peut monter à plusieurs millions d’euros pour la maintenance chaque année. Et on parle d’une équipe pour maintenir en vie un composant un peu conséquent (par exemple Safari sur un vieux macOS), je ne parle même pas d’un système entier.

        Ce n’est pas une paille. Apple pourrait le faire (ils ont les sous) mais cela n’est pas contractuellement défini et je pense que le coût serait trop cher par rapport au bénéfice attendu.

        Je ne prétends nullement que Apple soit parfait, bien entendu que non, mais leur politique n’est pas de l’obsolescence programmée, qui est le cœur de ma réponse.

        J'aime

      2. J’ai modifié mon titre et les passages de l’article qui évoquaient l’obsolescence programmée car je reconnais que je dois me pencher davantage sur ce concept sans doute utilisé pas toujours à bon escient. Dont acte. Mais on ne m’enlèvera pas de l’esprit que nous avons les moyens d’allonger la durée de vie des ordinateurs et de réduire le gaspillage. Merci en tout cas pour tes explications.

        J'aime

  6. Pour ma part, impossible de démarrer sur une clé USB avec un MacBook3,1 (processeur Intel Core 2 Duo 2.2 GHz et 2 x 512 Mo de RAM)

    Impossible également avec une ISO minimale d’Ubuntu qui rentre sur un CD. Je suis donc allé acheter un DVD pour graver Xubuntu 14.04 LTS (à l’époque) et démarrer dessus, ce qui a marché.

    Quelques soucis de webcam et de wifi facilement résolus. Tout est là : http://ardechelibre.org/forum/dual-boot-macosx-linux-t26

    J'aime

    1. Salut,

      Pour le boot à partir d’une clé USB, j’y suis arrivé. En fait, il faut utiliser deux clés USB. C’est expliqué dans un commentaire du collectif Emmabuntüs un peu plus haut. Ça fonctionne très bien et pour le coup, c’est gratuit. 🙂

      J'aime

  7. Il reste, toutefois que si « obsolescence programmée » n’est pas le terme qui convient, maintenir aurait fait diminuer les ventes ce qui aurait empêché d’engranger des milliards ce qui aurait empêché d’être une des plus grosses fortunes de la planète ce qui aurait empêché d’avoir les politiciens dans la poche ce qui aurait empêché de « courber » les impôts etc, etc, … Il ne fallait pas acheter.

    J'aime

  8. Bien sur de l’obsolescence, sinon comment expliquer que possesseur d’un Imac 2010 « Snow léopard », je ne trouve plus une imprimante qui fonctionne avec ce S.E. ? et que je sois perpétuellement inondé de message de demande de mise à jour qui n’existe plus pour lui (Flash player, Safari…..). hélas je ne connais rien à linux et je ne souhaite pas perdre des programmes qui ne fonctionneraient plus avec « High Sierra » le dernier systéme d’exploitation Apple. je ne peux plus fonctionner correctement ni avec Chromium ni avec Safari. Condamné à regarder uniquement les vidéos disponible en html5 faute de pouvoir installer de mise à jour flash player compatible Snow léopard !
    Bravo pour votre blog découvert justement en tapant Safari obsolescence programmée ?
    Cordialement.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour,

      Merci pour votre commentaire. Nous étions confrontés aux mêmes problèmes que vous, notamment concernant l´imprimante. Je vous conseille vraiment de passer sous Linux. Les problèmes de mise à jour et d´imprimantes disparaitront aussitôt. N´hésitez pas à me demander si vous avez besoin d´aide ou si quelque chose n´est pas clair.
      Bien cordialement,
      Benoît.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :