J’ai été mordu par une Viperr.

Bonjour,

Je possède un vieil Acer Aspire 5611 de 2006 qui n’a pas une vie facile puisque je m’en sers pour tester les distributions les plus farfelues. J’ignore combien de fois j’ai pu formater son disque dur. Je pourrais très bien le faire dans une machine virtuelle me direz-vous, au lieu de m’acharner sur ce pauvre bougre qui ne demande qu’à partir à la casse mais je suis un sadique et tant que cet ordinateur possédera ne serait-ce qu’un bit de conscience-machine, je continuerai mes expériences.

aceraspire

Donc, après m’en être servi pendant plusieurs mois pour beta-tester l’Emmabuntüs DE 2, je me suis dit que ce serait une bonne idée de le transformer en vivarium. Pour ce faire, j’ai jeté mon dévolu sur un remix de la distribution Fedora : la Viperr 09 (Vipera Dragon). Et franchement, rien que pour la beauté des fonds d’écran, ça vaut son pesant de venin. Bravo aux concepteurs français (cocorico!) pour cette distribution très esthétique!

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’installation ne présente aucune difficulté. Il suffit de télécharger l’image iso qui pèse 1,3 Go. Vous trouverez cette dernière sur le site de Viperr. Ensuite, vous créez une clé usb bootable avec la commande magique dd :

sudo dd bs=4M if=/chemin_de_l’image.iso of=/dev/emplacement_clé_USB status=progress && sync

Et dans le bios de votre ordinateur, vous modifiez l’ordre de boot afin qu’il démarre sur la clé USB. Vous allez vous retrouver sur la version live qui va vous proposer d’installer la vipère sur le disque dur. Le tour est joué.

En matière de logiciels, Viperr fournit le strict minimum mais il vous propose une post-installation qui va vous permettre d’installer par exemple LibreOffice et bien d’autres softwares. Cela dit, c’est à vous de personnaliser votre vivarium. J’ai par exemple choisi d’installer Retext, Gedit et le navigateur Vivaldi.

Le gestionnaire de paquets s’appelle Dandified Yum ou DNF. Si le logiciel est présent dans les dépôts comme c’est le cas par exemple pour Gedit, rien de plus simple! Il suffit d’entrer dans un terminal la commande suivante :

dnf install gedit

Pour le navigateur Vivaldi qui n’est pas présent dans les dépôts, il m’a suffi de télécharger sur cette page la version 32 bit RPM et de rentrer la commande ci-dessous. En quelques minutes, j’avais installé mon navigateur favori!  

sudo rpm -ivh /home/ordinosor/Téléchargements/vivaldi-stable-1.12.955.48-1.i386.rpm

(Remplacez la partie en rouge par votre chemin personnel. )

C’est peu de dire que j’ai été séduit par cette distribution légère, réactive et très esthétique. Elle m’a permis également de découvrir Fedora. Ce n’est peut-être pas la distribution idéale pour les débutants dans le monde Linux. Dans ce domaine, je crois qu’Ubuntu ne souffre d’aucune concurrence. Je dirais que Viperr est une distribution intermédiaire.

Petit bémol, les applications que j’ai moi-même installées se retrouvent toutes rassemblées sous l’onglet Accessoires > Liste d’applications. Or, j’ai l’habitude de placer des icônes sur le bureau. Avec les autres distributions, il suffit de faire un clic droit ou un glisser-deposer… Mais avec Viperr qui utilise le gestionnaire de fenêtres Openbox, je n’ai toujours pas compris comment il fallait procéder. 

Pour conclure, si je puis me permettre de vous donner un conseil… Laissez-vous mordre par cette Viperr bleue. Son venin est un vrai nectar!

On ira tous au Paradis – chapitre 3

Bonjour,

Voici donc le chapitre 3 revu et corrigé. J’ai décidé d’illustrer chaque chapitre avec un cantique. Pour celui-ci, ce sera The Game du célèbre et sympathique trio Motörhead (Tête de möteur). Le titre me semblait approprié.

Dernières modifications majeures apportées au roman :

  • Remplacement du titre Nirvana par On ira tous au Paradis,
  • Le personnage prénommé Youni-3 devient Requiem-2,
  • Les parents des différent.e.s candidat.e.s deviennent des éleveurs. Je trouve que ce terme les déshumanise encore davantage.

Vous pouvez également retrouver ce chapitre sur mon dépôt Framagit.

Bon dimanche.

 

Bildschirmfoto

Dernières nouvelles de nos amis de YovoTogo (clap de fin et retour au pays!)

Samedi 28 octobre

Une dernière journée à Bombouaka consacrée au repos avant le départ demain pour Sokodé. Quelques courses sur Dapaong, le lavage de la voiture, une réunion avec le personnel du centre Don Orione avec des échanges de remerciements fraternels réciproques avant une dernière photo de groupe avec le personnel. Quelques instants de bonheur avec les enfants, des petits mots et des dessins touchants comme tous les ans nous nous sentons chez nous mais il faut partir. Continuer à lire … « Dernières nouvelles de nos amis de YovoTogo (clap de fin et retour au pays!) »