On ira tou·te·s au Paradis (roman de science-fiction)

Bonjour,

On ira tou·te·s au Paradis est un roman que j’avais commencé à rédiger en 2001, au moment de la diffusion d’un célèbre jeu de téléréalité sur M6. Ce roman est terminé depuis belle lurette mais il dormait au fond de mon ordinateur car je n’en étais pas satisfait. Depuis quelques semaines, j’utilise Framagit pour rédiger un autre roman de SF (inachevé celui-ci) qui s’intitule Le message. J’en avais parlé dans un article précédent.

Comme j’aime bien Framagit, j’ai décidé de créer un nouveau projet et d’y déposer les 13 chapitres d’On ira tous au Paradis. Je vais également les mettre en ligne sur Miamondo mais seulement après avoir pris le temps de les retravailler. J’ai déjà repris les deux premiers chapitres et je les ai mis en ligne. Je retravaille le troisième chapitre en semaine 45.

  • On ira tou·te·s au Paradis est un jeu inspiré des émissions de télé-réalité et du film franco-yougoslave, Le prix du danger (1983) réalisé par Yves Boisset et rarement diffusé à la télévision.
  • Il met aux prises neuf candidat(e)s appelés les élu(e)s et enfermé(e)s dans le purgatoire. Il s’agit d’un ancien entrepôt situé à Molenbeek en Belgique et aménagé en loft d’une surface habitable de 400 m2.
  • Les élus de genre féminin (au nombre de quatre au départ) nominent deux élus de genre masculin. La semaine suivante, c’est le contraire. Les nominations ont toujours lieu le mercredi. Le samedi suivant, c’est le jour du direct et  de l’élimination d’un des deux nominés suite au vote des citoyens connecté(e)s à ce qu’on appelle la conscience universelle.
  • La différence avec les jeux de téléréalité des années 2000 réside dans l’élimination proprement dite. L’éliminé(e) est guillotiné(e).
  • Le roman semble sinistre à première vue mais il n’est pas dénué d’un humour absurde. L’un des candidats de genre masculin s’appelle Lazare. Il porte donc le même prénom que ce personnage des évangiles que Jésus-Christ avait réussi à ressusciter après un séjour de quatre jours au tombeau. Lazare est le seul candidat qui s’est inscrit au jeu dans le but d’être éliminé le plus vite possible. La récompense promise au vainqueur ne l’intéresse nullement. Sa participation est une  forme de suicide par procuration mais encore faut-il qu’il soit nominé et éliminé par les connecté(e)s pour parvenir à ses fins…
  • Que va-t-il se passer selon vous? Qui sera le gagnant? Du reste, y’en aura-t-il un?
  • L’action se situe dans le futur de notre réalité ou bien dans une dimension parallèle. C’est difficile à dire car je reste flou sur ce point.
  • Lieu : Confédération Occidentale, une entité politique créée à la fin de l’hydroguerre.
  • Tous les citoyens sont bioconnectés à la conscience universelle grâce à leur interface cyberébrale. Le transhumanisme a triomphé et tous les citoyens de la Confédération Occidentale sont des êtres « augmentés ».
  • La question du genre est très présente dans ce roman. La frontière entre les différents genres des personnages n’est pas claire. J’utilise volontairement des mots transgenres et j’appose sur de nombreux mots, la marque du féminin (en exposant). Les prénoms portent également à confusion.
  • Quatre élues de genre féminin : Philip, Anoushé, Anaïs et Paix-sur-Terre.
  • Cinq élus de genre masculin : Requiem-2 (un clone), Pleine-Conscience, Lazare, Roboam et Carolin(e).
  • Le dépôt est public et sous licence CC-BY-SA.
  • Je ne serais pas contre une écriture à plusieurs mains. Cela dit, il faudrait que ce soit avec un auteur en qui j’ai toute confiance et avec qui le courant passe vraiment.

Quelques nouvelles de nos amis de YovoTogo (épisode 5)

Source des images : Association YovoTogo

Jeudi 26 octobre

Une journée bien remplie qui commence par un rendez-vous préliminaire avec le Préfet de l’Oti monsieur Ouadja qui présidera les 2 inaugurations de salles informatiques planifiées ce jour dans sa préfecture. Continuer à lire … « Quelques nouvelles de nos amis de YovoTogo (épisode 5) »

Quelques nouvelles de nos amis de YovoTogo (épisode 4)

Source des images : Association YovoTogo

Lundi 23 octobre

Nous sommes dès 8 heures au C.R.E.T.F.P. (Collège Régionale d’Enseignement Technique et de Formation Professionnelle) de Dapaong pour un rendez-vous entre les responsables d’établissement,  de JUMP Lab’Orione, de YovoTogo et du Rotary Club de Tandjouaré-Dapaong ayant pour but de définir les modalités d’implantation du projet « FabLab-OrthoLab » qui se composera d’une salle informatique, d’un incubateur numérique complété par une unité de production en impression 3D de pièces destinés à l’atelier orthopédique du centre pour enfants handicapés de Bombouaka. Le directeur est manifestement heureux d’accueillir ce projet dans son établissement et de l’ajouter à ses programmes de formation. En compagnie de son adjoint et de son chef travaux nous visiterons non plus une salle initialement destinée au projet mais un bâtiment complet (photo ci-dessous) se composant de 3 salles dont 2 climatisées. Continuer à lire … « Quelques nouvelles de nos amis de YovoTogo (épisode 4) »

Quelques nouvelles de nos amis de YovoTogo (épisode 3)

Source des images : YovoTogo

Vendredi 20 octobre

Au programme de la journée, visite de trois des 7 salles informatiques installée jusqu’à l’année dernière, nous commençons par la celle du lycée de Bombouaka, puis celle du lycée de Tandjouaré et enfin celle de Nano. Dans l’ensemble le taux de fréquentation et le suivi des matériels est satisfaisant. Des clefs USB d’installations contenant de nouvelles versions du système d’exploitation vont être distribuées aux membres de JUMP Lab’Orione chargé de la maintenance et de la pérennité du projet.

Continuer à lire … « Quelques nouvelles de nos amis de YovoTogo (épisode 3) »

Quelques nouvelles de nos amis de YovoTogo (épisode 2)

Source des images : YovoTogo

Mardi 17 octobre

Continuer à lire … « Quelques nouvelles de nos amis de YovoTogo (épisode 2) »

Quelques nouvelles de nos amis de YovoTogo

Source des images : YovoTogo

Du 14 octobre au 4 novembre trois membres de l’association YovoTogo se rendent à Bombouaka, au Centre Saint Louis Orione, lieu que nous surnommons « le paradis des Cœurs oubliés ».

De jour en jour et en fonction des connections Internet, ils partageront avec vous photos et commentaires sur les moments forts de leurs journées. Continuer à lire … « Quelques nouvelles de nos amis de YovoTogo »